La vendetta en Crète contemporaine

Par Aris Tsantiropoulos

Les régions des Balkans et de la Méditerranée où l’on rencontre le phénomène social de la vendetta sont l’Albanie, le Monténégro, la Corse, la Sicile et l’Afrique du Nord. En Europe du Nord et en Europe centrale, la vendetta existait pendant le Moyen Âge dans les familles des nobles, et c’est la raison pour laquelle elle a cessé avec l’intervention active des souverains.

En Grèce, la vendetta existait chez les Sarakatsanous de l’Épire au moins jusqu’à la fin des années 60, dans le Magne au sud du Péloponnèse, chez les Tsiganes et dans la Crète contem- poraine (plus particulièrement dans la partie ouest et centrale). En Crète, le mot vendetta (dans l’île on dit querelles de famille) désigne soit un conflit qui finit en meurtre, avec un deuxième meurtre de vengeance imminent, soit un conflit arrivé à un tel degré que l’inten- tion de meurtre est certaine. L’objet de ma contribution sera de proposer ici l’étude du para- digme ethnographique d’une société à vendettas à partir des données recueillies lors de mes recherches sur les sociétés d’élevage de la Crète montagneuse centrale au début des années 90 1. Les données recueillies appartiennent à différentes catégories de sources.

Ακολουθήστε μας!

Share This